Pour enfin tout savoir sur les parlementaires français

Activité réelle des députés

Présentation du rapport


 

« Les députés sont payés à ne rien faire », « l’hémicycle est perpétuellement vide »… Autant de déclarations qui se font entendre depuis des années dans une France où l’antiparlementarisme semble ne jamais avoir été si vivace.

Si le problème était latent depuis des années, il semble avoir connu un regain de vigueur depuis le début de la crise des Gilets jaunes. Menaces de mort, atteintes aux biens, dégradation des permanences… Les députés sont devenus une des cibles de la contestation dans un pays où le « tous pourris » se généralise. Dans un sondage IFOP réalisé en exclusivité pour le Projet Arcadie entre le 7 et 8 janvier 2019, 77 % des Français déclaraient penser que, en France, on ne se donne pas les moyens de la lutte contre la corruption des élus. Pire, ils étaient 50 % des sondés à déclarer ne faire confiance à aucun parti pour lutter contre la corruption.

Mais cette défiance est-elle légitime ? Les intuitions des Français sont-elles fondées lorsqu’il s’agit de l’activité réelle des députés ?

Afin de répondre à cette question, c’est plus d’une centaine de députés qui ont été interrogés dans cette enquête exclusive menée par Tris Acatrinei, fondatrice du Projet Arcadie et Nicolas Quénel, journaliste indépendant.

Ce rapport, en plus de vouloir parler au plus grand nombre, a vocation à répondre à un triple objectif.

D’abord, contribuer à la lutte contre l’antiparlementarisme et la désinformation en matière d’actualité parlementaire.

Puis, essayer de dresser le portrait le plus exhaustif possible de l’activité réelle des députés sous cette législature afin de répondre aux questions suivantes. Quelles sont les réalités du travail d’un député ? Est-il possible de quantifier son activité avec exactitude ? Quels sont les dysfonctionnements structurels, mais aussi conjoncturels de l’Assemblée nationale qui compliquent l’exercice des missions constitutionnelles du député (vote la loi, contrôle de l’action du Gouvernement et évaluation des politiques publiques)?

Enfin, ce rapport a vocation à pointer du doigt comment les classements de députés et les injonctions de transparence finissent par nuire à l’institution et pèsent sur le travail des députés. Par crainte de ces derniers, de leur reprise dans la presse et de leur utilisation par des opposants, vous découvrirez au fil des pages que les mauvaises pratiques de l’ancien monde sont toujours des réalités bien concrètes.

Vous apprendrez également comment des députés arrivent à se jouer du système et à gonfler les statistiques les concernant pour donner l’illusion du travail accompli. La première étape pour résoudre tout problème consiste à reconnaître son existence.

Nous sommes fiers de vous présenter le résultat de ce travail.

 

Tris Acatrinei

Nicolas Quénel


En raison du volume de ce rapport, nous vous invitons à afficher et à télécharger directement le PDF, disponible en fichier attaché.

Les auteurs du rapport remercient tous les députés qui ont accepté de se plier à l’exercice de l’entretien. De la même manière, nous ne saurons assez remercier les collaborateurs qui, bien souvent, ont eu à effectuer un intense lobbying auprès de leurs employeurs pour les convaincre de nous consacrer quelques précieux instants.

Nous tenons à remercier les fonctionnaires de l’Assemblée nationale pour leur patience et leurs précieux conseils. Un remerciement particulier doit être adressé aux standardistes de l’Assemblée nationale qui ont inlassablement redirigé nos appels vers les bureaux des députés que nous n’arrivions pas à joindre. Nous espérons un jour pouvoir les croiser en dehors des plateaux de télévision.

Nous tenons aussi à remercier les concepteurs de nos machines à café respectives ainsi que les serveurs du pub « The Long Hop » pour nous avoir écoutés nous plaindre après des journées de travail trop longues. Un merci particulier aux personnes qui nous ont aidés à défricher techniquement le fichier des amendements.

D’une manière plus générale, nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont soutenus dans l’écriture de ce rapport ainsi que vous, cher lecteur qui a eu le courage de mener à bien cette lecture.


Mise à jour du 30 mars 2019 

Certaines coquilles avaient échappé à notre vigilance, le rapport a été corrigé. Par ailleurs, la partie "médias & députés" a été actualisée.