Jérôme Rivière quitte Reconquête !

Jérôme Rivière quitte Reconquête !
Jérôme Rivière quitte Reconquête !

Anciennement membre du Rassemblement national et élu député européen sur la liste du Rassemblement national, le parlementaire Jérôme Rivière avait rejoint Reconquête ! le parti d'Éric Zemmour en janvier 2022. 

À l'époque, l'élu était très optimiste sur le succès d'Éric Zemmour à l'élection présidentielle et espérait ouvertement que d'autres cadres, notamment du Rassemblement national rejoignent Reconquête !

Depuis, Éric Zemmour n'a pas franchi le cap du second tour de l'élection présidentielle et preuve que son parti n'est qu'une coquille vide, aucun des candidats de Reconquête ! n'est parvenu à franchir l'entrée du Palais Bourbon. 

On ne sait pas encore s'il y aura des candidats Reconquête ! aux élections sénatoriales prévues le dimanche 24 septembre 2023. 

Qu'en sera-t-il des élections européennes ? À tout le moins, on sait que Jérôme Rivière, s'il se représente, ne sera pas sur la liste de Reconquête ! 

En effet, ce jeudi 7 septembre 2023, un petit changement est intervenu sur la fiche de l'eurodéputé, dans la section concernant le parti d'appartenance. De Reconquête ! il passe à indépendant. 

Sollicité via X (anciennement Twitter), il renvoie vers un livre qu'il a écrit sur le déroulement de la campagne présidentielle. Nous prenons cela pour une confirmation de son départ. Reste à savoir si celui qui se sentait mal aimé au Rassemblement national y retournera et si le parti l'acceptera. En effet, le parti cherche à se professionnaliser le plus possible, à apparaître comme une alternative crédible et sérieuse. Or, Jérôme Rivière n'a pas particulièrement brillé durant son mandat. 

Depuis son élection, il est intervenu 74 fois en séance plénière, a participé à 11 rapports, déposé un seul avis, 10 propositions de résolution, la dernière datant du 13 septembre 2021 et posé deux questions orales. 

Quant à Reconquête ! on sait que la tête de liste sera Marion Maréchal, ex Marion Maréchal Le Pen, qui a tourné le dos au clan familial pour rejoindre Éric Zemmour l'année dernière. Cela suffira-t-il à retrouver du souffle ? Rien n'est moins sûr. En dehors de l'éco-système Bolloré-compatible, Éric Zemmour et son parti n'existent plus. Or, il va falloir trouver militants, fonds, slogan et peut-être des idées pour faire campagne. 

Quant à Jérôme Rivière, il a quelques mois devant lui pour trouver un point de chute militant s'il veut espérer ne pas sortir définitivement de la politique.