Pour enfin tout savoir sur les parlementaires français

Le poids des lobbys au Parlement

Fichier(s) à télécharger: 

Présentation du rapport


 

Objet de tous les fantasmes, les lobbyistes, ou « représentants d’intérêt » déchaînent les passions et rares sont les semaines sans qu’un titre de presse en parle. Il y a seulement deux jours, le journaliste Hugo Clément poussait un « coup de gueule » contre les lobbys de l’agroalimentaire « qui s’infiltrent dans les écoles publiques pour influencer nos gamins ». Mais les écoles ne sont pas le seul endroit où l’on peut voir des représentants d’intérêt à l’œuvre.
Si vous demandez à un passant dans la rue à quoi ressemble un lobbyiste, il y a de bonnes chances qu’il vous décrive un homme de l’ombre qui rôde dans les couloirs du parlement prêt à sauter à la gorge du premier député ou sénateur qui passe afin de le corrompre.

Cette image est-elle vraiment exacte ? Dans quelle mesure est-ce une réalité ? Existe-t-il des « bons » et de « méchants » lobbys ?

Pour répondre à ces questions, Projet Arcadie est partie à la rencontre des représentants d’intérêt, mais aussi des députés qui les fréquentent et usent de leurs services. Par-delà les idées préconçues, ce rapport essaye de porter un regard lucide sur le poids des représentants d’intérêt dans nos institutions législatives.

L’exercice de la profession de lobbyiste étant loin d’être une science exacte, nous avons identifié des exemples de lobbying réussis (avec des députés distraits qui oublient de mentionner l’origine des amendements et des questions écrites qu’ils déposent), mais aussi les échecs des représentants d’intérêt.

Comment Boiron exerce son lobbying sur la question de l’homéopathie ? Quels lobbys ont été à l’œuvre sur la loi ELAN ? Comment les sages du Conseil Constitutionnel peuvent-ils eux aussi être influencés dans leurs décisions par les représentants d’intérêt ? La situation de représentant d’intérêt est-elle plus confortable depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron ?

Autant de questions auxquelles le lecteur pourra trouver une réponse à la lecture de ce rapport. 

Tris Acatrinei

Marjolaine Koch

Nicolas Quénel


En raison du volume de ce rapport, nous vous invitons à afficher et à télécharger directement le PDF, disponible en fichier attaché.

Les auteurs de ce rapport remercient les députés qui ont accepté de répondre aux différentes questions qui leur ont été posées, ainsi qu’aux collaborateurs parlementaires.

Ce rapport n’aurait pas pu voir le jour sans la participation de différents représentants d’intérêts, qui ont répondu de façon franche et sans détour sur leur métier.

Nous remercions également Géraldine Woessner pour son aiguillage concernant les documents comptables et financiers de Boiron ainsi que Julien Absalon pour son identification du joueur de football ainsi que du match, utilisé en visuel.

Nous remercions également l’Assemblée nationale, en particulier la vice-présidence en charge de la représentation d’intérêts, ainsi que la HATVP, qui ont apporté les éclairages nécessaires à une meilleure compréhension du sujet.

Un remerciement tout particulier aux maraichers du Front Populaire à Saint-Denis, qui ont veillé à ce que les auteurs du rapport ne soient pas en rupture de stock de fraises. 

Ce rapport n’aurait certainement pas eu le même écho sans le soutien de White Rabbit et des bénévoles de Pas Sage En Seine.

Enfin, merci aux lecteurs et aux soutiens du Projet Arcadie.