À vos questions ! Édition 2

Les questions posées : 

- Combien de députés chiffrent leurs mails et combien utilisent du logiciel libre ? 

- Qui contrôle le budget de l’Assemblée nationale et du Sénat ?

- Pourquoi un député dont l’immunité parlementaire a été levée, peut-il continuer à siéger ? Pourquoi n’est-il pas en disponibilité, même si la présomption d’innocence s’applique ?

- Quand le suppléant d’un député est-il « actionné » ? A quoi sert-il ?

- Est-ce que les députés dont l’élection a été annulée, devront rendre l’argent ? Quid de l’impact sur les comptes de campagne quand l’élection a été annulée ?

- Beaucoup de nouveaux députés sont en train d’apprendre « le métier » et de trouver une équipe qui fonctionne. Y a-t-il autant de changements d’équipes chez les anciens députés ?

- Un parlementaire peut-il proposer une baisse des impôts ou une augmentation ? Qu’est-ce que l’article 40 de la Constitution ? Seul le Gouvernement peut décider du budget ?

À vos questions ! - Édition 2